Sport

Matar Bâ : « Ce que Aliou Cissé doit comprendre »

Face à la presse sportive, ce mardi, le ministre des Sports, Matar Bâ a abordé beaucoup de questions qui touchent son département. Parmi elles, la relation entre le sélectionneur national, Aliou Cissé et la Fédération sénégalaise de football (FSF).

« Si la FSF veut gagner la CAN, c’est qu’elle a évalué la valeur de l’équipe. L’objectif du Sénégal n’est plus de se qualifier ou de participer, mais de gagner ce trophée. Aliou Cissé doit comprendre que c’est un employé de la FSF. Il n’est pas un électron libre », a-t-il déclaré. « Tous les Sénégalais rêvent de titre », a-t-il précisé, relevant que le sport est « complexe » et on ne sait pas « ce qui va arriver » demain.

Devant les nombreux journalistes, M. Bâ a par ailleurs lancé un appel pour une union sacrée autour de l’équipe. « La FSF a fixé des objectifs au staff technique et elle veut gagner la prochaine CAN. Ce n’est pas en nous tirant dessus qu’on va atteindre cet objectif. Il faut tirer dans le même sens pour atteindre cet objectif », a-t-il dit.

Le ministre des Sports a également évoqué les jeux olympiques de la jeunesse (JOJ) de 2022 que le Dakar et Saly devront abriter. « Le Sénégal devient un pôle sportif mondial. C’est l’occasion de saluer le travail de Mamadou Diagna Ndiaye (président CNOSS) qui a abattu un travail colossal. Il faut noter que ce sont les infrastructures sportives, routières et autres qui ont aussi pesé sur la balance. Cela a permis au CIO de corriger une injustice car l’Afrique n’a jamais été servie », a-t-il soutenu. « C’est un événement planétaire. On a besoin de tout le monde. Un comité d’organisation sera mis en place par le chef de l’Etat et le Premier ministre », a-t-il précisé, affichant les objectifs du Sénégal au lendemain de cette compétition. «Après les JOJ, le Sénégal pourra être candidat à l’organisation de toutes les compétitions internationales. Nous allons nous donner des moyens et d’assigner des objectifs aux disciplines. Nous ferons tout pour gagner des médailles et pour cela il faut avoir de bonnes sélections », a-t-il expliqué, indiquant que la phase 2 du PSE (Plan Sénégal Emergent) sera lancée en décembre avec la construction d’autres infrastructures sportives dans les régions.

Mamadou Salif GUEYE

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité
%d blogueurs aiment cette page :