En Tete

(Docs) Le préfet de Dakar fait volte-face et autorise les rassemblements des francs-maçons à Dakar

Alioune Badara Samb a fait une volte-face troublante en moins de trois mois. Après avoir interdit les rassemblements des organisations “d’obédience maçonnique”, par arrêté daté du 31 janvier 2018, il a fini par les autoriser par un autre arrêté publié le 25 avril et abrogeant les dispositions du précédent.

Une décision aux allures de volte-face”, argumente Jeune Afrique qui a livré l’information documents à l’appui sur son site, expliquant que le préfet a justifié sa décision par “la nécessité de sauvegarde des libertés publiques” et “la limitation d’une situation d’exception”.

Le premier arrêté, dans lequel la préfecture invoquait “des menaces de troubles à l’ordre public” et “des risques d’affrontements entre organisations opposées”, a été pris alors qu’il y avait une vive tension au sujet de la tenue à Dakar des 26es Rencontres humanistes et fraternelles africaines et malgaches (Rehfram). Des organisations religieuses, une partie de l’opinion et notamment la société civile s’étaient levées contre cet événement jugé contraire à nos croyances et coutumes.

Au Sénégal, commente Jeune Afrique, la question des francs-maçons alimente régulièrement la controverse. Après leur levée de boucliers autour de la tenue des Rehfram, des associations sénégalaises – majoritairement religieuses – avaient même décrété le branle-bas de combat contre la venue au Sénégal de la chanteuse Rihanna, qu’elles soupçonnaient d’appartenance maçonnique.
Hasard du calendrier ? En tout cas, trois jours après la publication d’un article par le magazine panafricain, la préfecture de Dakar a publié un nouvel arrêté, daté du 25 avril, qui abroge les dispositions du précédent.

Show More

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Close

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker